mercredi 18 septembre 2013

Trop payés les avocats ?

Récemment, j'ai assisté un client devant la Chambre de l'Instruction. Elle devait statuer sur son éventuelle irresponsabilité pénale.

Mis en cause pour le meurtre d'un membre de sa famille, ce client était atteint depuis de nombreuses années de schizophrénie, les multiples experts l'ayant examiné étant (quasi) unanimes sur sa pathologie.

L'enquête avait établi que, au moment des faits (qu'il reconnaissait), ce client était atteint d'un trouble psychiatrique ayant aboli son discernement.

Cette abolition devait donc le préserver d'une sanction pénale au profit de soins.

Mais, depuis une réforme initiée par le précédent gouvernement, une audience doit se tenir pour décider si ce malade/criminel doit faire l'objet d'un internement ou être jugé.

Préparer cette audience suppose pour l'avocat :
- de se déplacer à la maison d'arrêt plusieurs fois pour s'entretenir avec le client
- d'étudier le dossier d'instruction criminelle 
- de communiquer à la juridiction les pièces utiles à la défense des intérêts de mon client.

Tout ça, c'est du temps... et pas vraiment de l'argent ! Jugez plutôt :

A l'issue de cette procédure, j'ai été grassement rémunéré 138,62 € TTC au titre de l'aide juridictionnelle. 

Sauf que de ce montant, il faut déduire :
- 22,72 € de TVA (à laquelle sont assujettis les avocats)
- 22 € de frais de déplacement pour l'audience (qui a eu lieu à la Cour d'Appel de Colmar)
Reste dans ma poche : 93,90 €

Enfin dans ma poche... Ce résultat, il faut encore le diviser par deux puisque mes charges professionnelles représentent environ la moitié de mes revenus.

Au bout du compte, défendre mon client à cette audience m'a rapporté 46,95 €.

Alors, trop payés les avocats ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire